Rechercher dans ce blog

samedi, juillet 11, 2009

161- Chicago Blues à Lamanon










Très belle soirée à Lamanon (près de Salon en Provence). Nous étions près d'un millier de personnes. 21h à 1 heure passée. Il y eut en première partie Roland Tchakounté. "Il a fait ses premières expériences avec les reprises des chansons de James Brown, Wilson Picket, Jimi Hendricks. Il veut renouer avec le Blues des origines, celui de ses ancêtres africains. Il qualifie sa musique de 'mélodie sauvage' servant à aborder des sentiments souvent tristes ou joyeux, mais aussi à exprimer l’état d’abandon dans lequel est plongé le continent africain."


Lui ont succédé de formidables chanteurs et musiciens venus de Chicago et qui se sont regroupés en "Chicago Blues": Billy Boy ARNOLD, John PRIMER, Billy BRANCH, Lurrie BELL et un "blanc" harmoniciste et présentateur magnifique.

Je reprends ce qu'en dit l'affiche de présentation:
Billy Boy ARNOLD
A74 ans, il est à lui seul la synthèse des 50 dernières années de la musique. Car, aux côtés de Bo Diddley, Arnold a eu un rôle historique dans la formation du rock and roll. Les Rolling Stones, David Bowie, Eric Clapton, les Yard Birds et The Animals reprendront des chansons telles que “Bo Diddley” et “I’m a Man”. Un Blues électrique pour les blancs est ce qui deviendra le rock and roll.





John PRIMER
Après avoir joué pour Muddy Waters, roi du Blues, il rejoindra Magic Slim. L’association de leurs styles complémentaires aboutiront à un mariage musical parfait. Il est l’un des derniers traditionnalistes du Chicago Blues.

Billy BRANCH
Formé par de grands harmonicistes tels que Big Walter Horton, James Cotton, Junior Wells, Carey Bell. Il a enregistré plus de cinquante albums de blues Avec avec son groupe Sons of Blues, il tourne dans le monde entier.

Lurrie BELL
Son père, musicien de Muddy Waters, lui fait apprendre le Blues avec des géants tels que Eddie Taylor, Big Walter Horton A 17 ans, il devient célèbre grâce à des articles dans Rolling Stone et le New York Times. video


video

vendredi, juillet 03, 2009

159- San Remo bis

Vendredi 3 juillet. 21 h 10. Je suis dans un bar internet du centre LE nEW SLOT BAR, sur la grande place...

Rien a signaler. J ai passe la journee a corriger mon Yas (je l ai acheve ! ! 2 ans que ca dure). M. est revenue du Maroc (elle m a appele). Je n ai pas saisi l attitude de Dj. Il a fait plus de 300 km, a passe la nuit ici a San Remo et n a pas trouve 30 minutes pour prendre un pot. J ai trouve cela incoòprehensible (pour ne pas dire pire). M enfin, il voulait voir Rome et mourir...

Mami a ecope de 5 ans de prison ferme (On capte bien France Info ici) because il a tente de faire avorter de force son ancienne amie etc...

jeudi, juillet 02, 2009

158- San Remo

Je suis dqns un bar, le Bar Kinki sur une avenue qui monte (et le clavier qwerty m enerve. Pas d qccent non plus et tutti quanti). Voila, je suis donc a San Remo depuis mercredi 01, a 20 h 15. Repos total. Oublie les soucis merdiques du boulot (lire plus bas mon poeme a ce propos).